COMMUNIQUER AVEC LES MORTS

Je m’appelle Alain Mezin, et je suis medium spirite. Mon travail consiste à aider les personnes qui ont perdu un proche dans des conditions difficiles.

Je communique avec les morts en connectant mon esprit avec celui des personnes décédées. J’ai découvert ce don à l’âge de dix-sept ans, lorsque mon père s’est suicidé sans laisser aucunes explications. Ma mère était très malheureuse car elle ne comprenait pas ce suicide, comment un homme de 43 ans à t-il pu décider de se donner la mort. Rien ne pouvait expliquer ce geste !

Je voulais l’aider, et je voulais entrer en communication avec mon père, je ne comprenais pas pourquoi, pourquoi lui ? Que s’est-il passé dans sa tête pour qu’il se donne la mort. Comment avait-il pu me faire ça, à moi, son fils ! Je voulais des réponses, et j’étais prêt à tout, je me suis intéressé au spiritisme, j’ai contacté des voyants pour comprendre, mais cela ne servait à rien. Aucun d’entre eux n’avait le pouvoir de rentrer en contact avec les morts.

Je ne savais plus quoi faire, je voulais des réponses, mais personnes n’était capable de m’en donner. C’est alors qu’une nuit, je me suis adressé au ciel, et j’ai parlé à mon père comme si il était vivant, et qu’il se tenait devant moi. C’est alors qu’une voix est entrée dans ma tête, j’ai eu un sentiment très bizarre, une sorte de malaise et de réconfort s’est emparé de moi. J’entendais mon père me parler pour la première fois. Il n’allait pas bien, je senti dans sa voix qu’il était malheureux de nous avoir quitté ma mère et moi. Il voulait s’expliquer. J’ai alors écouté cette voix parler dans ma tête pendant des heures, il me dit qu’il m’aimait, qu’il ne voulait pas en arriver là, mais que son mal-être était trop important pour continuer à vivre. Après m’avoir expliqué en détails les raisons de son geste, sa voix se tut.

Ce qui s’était passé était anormal, mais à la fois tellement réel. Depuis sa mort, c’était la première fois que je communiquais avec mon père. J’étais soulagé de l’avoir entendu, et de lui avoir parlé. Lui aussi était satisfait d’avoir pu se confier à son fils. Je reproduisis cette expérience tous les soirs pendant deux semaines, je communiquai avec mon père, et j’étais soulagé  de l’entendre et de sentir qu’il allait de mieux en mieux grâce à nos conversations quotidiennes. Toutes ces heures à parler nous avaient beaucoup rapprochés. Je savais enfin que mon père ne me voulait pas de mal en se suicidant, il voulait simplement mettre fin à ce mal-être qu’il avait en lui depuis plusieurs années.

Nous décidâmes avec mon père de mettre fin à cette communication au bout de ces deux semaines. Nous étions tous les deux enfin guéri de ce mal-être, et il put partir en paix. De cette façon, j’ai réussi à réconforter ma mère en lui expliquant les raisons qui avaient poussé mon père à se suicider. Cela la réconforta partiellement, mais c’était déjà ça. Elle put retrouver le sourire quelques mois plus tard, et le cours de notre vie familiale reprit naturellement.

Cette dure expérience me permit de découvrir deux choses : j’avais ce don rare de communiquer avec les morts, et je pouvais aider d’autres personnes décédées à trouver la paix en l’aidant à communiquer avec leurs proches vivants.. C’est alors que j’ai commencé à entrer en contact avec d’autres personnes décédées que je n’avais jamais rencontrées dans la vie réelle. Elles étaient pour la plupart d’entre elles très malheureuse. Et le fait pour elles de communiquer avec moi leur apportait un profond réconfort.

Aujourd’hui, j’exerce en tant que medium spirite depuis plus de 20 ans, j’aider régulièrement des personnes à communiquer avec les morts, afin que ces derniers trouvent la paix intérieure.

 

 

TÉMOIGNAGE D’HELENE

Helene venait de perdre sa fille Julie dans un accident de voiture, elle était désemparée. Elle ne savait pas comment sa fille réagirait à la mort, comment accepterait elle le sort que le destin lui avait donné. Elle voulait à tout prix lui parler, la réconforter, lui dire qu’elle l’aimait de tout son cœur..

Mais elle ne savait pas comment faire et à qui s’adresser. C’est alors qu’elle prit son téléphone, et décida d’appeler tous les mediums spirites de sa ville. Bien évidemment, tous répondirent qu’ils pouvaient entrer en communication avec les morts immédiatement ; en réalité, ce qu’elle apprit bien plus tard, c’est que ces soi-disant médiums en voulaient simplement à son argent, ils n’avaient pas réussi à établir de véritable contact avec sa fille.

Cependant, Helene ne voulait pas laisser tomber, elle continua d’appeler les autres mediums dans l’espoir d’en trouver un qui pourrait vraiment  établir le contact avec Julie. C’est alors, qu’elle tomba sur un homme qui lui dit qu’il ne pouvait pas entrer en communication immédiate avec sa fille, il lui dit qu’il fallait le temps pour la trouver parmi les esprits afin d’entrer en contact avec elle.

Cet homme, c’était Alain Mezin, un médium spirite qui a découvert son don à l’âge de 19 ans. C’est à cet âge-là qu’il a réussi à communiquer avec son père qui s’était donné la mort en se suicidant. Il a ensuite continué de travailler son don pour entrer en contact avec d’autres défunts afin de les aider à trouver la paix.

Avec Helene, Alain fut l’intermédiaire dans la communication entre une mère et sa fille. La jeune Julie ne comprenant pas ce qui lui arrivait, il fallut l’accompagner. C’est ce qu’Alain fit jusqu’à ce que la jeune fille puisse enfin trouver la paix pour s’en aller définitivement.

Bien souvent, les êtres qui quittent le monde terrestre subitement sont perdus, il faut les accompagner  jusqu’au bout en communiquant avec eux et en répondant à leurs questions afin qu’ils quittent ce monde en paix.